Cris de corps mourants

Illustrations de Pierre Petit

La Louve, Spa, 1984.

Extraits

Critiques

Achat

L'amour, l'étreinte, des préludes au dénouement. Et, dans ce dialogue des corps, l'esprit souvent soliloque . C'est cet inventaire mental, physique, métaphysique, que nous "livre", ici, Jean-Luc Godard.

Onirisme à la dérive, dérivées hagardes, hantise du paradoxe, envoûtement de l'humour, toutes ces formes déguisées de l'amour aboutissent à de remarquables images ou formules auxquelles s'unissent, se fondent les sensuelles "présences" de Pierre Petit.

© 2022 Jean-Luc Godard
Optimisé par Webnode
Créez votre site web gratuitement !