Elles - Extraits

Jeux.
Les plus innocents, les plus coupables.
Ceux de l'ange.
Du diadème.
Rites sublimant nos ruts.
Les sacralisant.
Indomptable passion du rôle. Acteurs, dès le berceau,
à l'assaut de notre identité,
en l'envoûtement de notre propre trahison.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ 

Dans la mélopée de ton sang,
les étranges légendes
des palmiers.
Toutes,
elles évoquent
l'impossible tête-à- tête
avec le soleil des tropiques.
Et ce fruit,
ces fruits de la passion,
en attente lancinante.
De celui qui,
semblable à ton aïeul,
lui aura abandonné sa peau,
sa chair.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Rose des sables.
Etonnée, et rassurée de tant d'espace.
De celui, infini, de son âme.
J'habite en secret ses forêts, ses châteaux.
Or incomparable du dénuement,
ramifications inattendues de la solitude.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

En resteras-tu,
petite fille,
aux pépiements de ton corps?
Si les cimes te glacent,
ne crains rien,
je t'apprendrai l'envol.
Dans la perte troublante,
absolue,
de soi.
Je t'apprendrai la mort,
le remords.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pavot bleu nuit.
Sa liqueur, langoureuse,
sente satinée de mousses,
de fougères d'outre-mer.
Celle des nébuleuses.
De ton coeur, de tes veines.
La lune, son velours triomphent
toujours du soleil, de ses sagaies.


 


© 2022 Jean-Luc Godard
Optimisé par Webnode
Créez votre site web gratuitement !